Carte de pêche en ligne

Source : Carte de pêche en ligne

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

OUVERTURE 2017

L’ouverture de la pêche (1ère catégorie) aura lieu le 11   mars 2017
Publié dans Uncategorized

RAPID FRANCE SUR L’HUISNE EN JUILLET 2014

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Les moulins à eau d’Eure-et-Loir se tournent vers la production hydroélectrique

Le Perche

EURE-ET-LOIR > LE PERCHE > BAZOCHE-GOUET 26/09/14 – 08H20

Les moulins à eau d’Eure-et-Loir se tournent vers la production hydroélectrique

Ils étaient plus de quatre-vingt à se rendre à la journée de l’hydroélectricité organisée la semaine dernière par l’Association eurélienne des riverains propriétaires de moulins sur le Loir. Représentants des différentes organisations françaises et propriétaires sont venus s’informer sur les démarches et techniques pour pouvoir produire de l’électricité, comme l’explique Claude Cournarie, propriétaire du Moulin de La Bazoche-Gouet : « Nous voulions que les propriétaires de moulins soient informés sur les aspects administratifs et les nouvelles technologies leur permettant de produire de l’électricité en respectant les normes écologiques ».
Des équipements made in France
Lui-même a entamé les aménagements pour faire de son moulin un centre expérimental : « Je viens de faire poser mon bloc turbineur et la grille empêchant les poissons et les débris de s’y infiltrer. Il a été conçu et installé par l’entreprise Busson, basée à Chapelle-Guillaume. »
Claude Cournarie ne produit pas encore d’électricité, mais il a invité les propriétaires de moulins à visiter ses installations : « Je suis en phase de test. Je vais laisser tourner un an à vide avant d’installer la turbine à l’intérieur du bloc. Je veux d’abord être sûr que tout fonctionne, en tenant compte des débits d’eau suivant les saisons ».
Pour ce système, il a déjà dû débourser 23.000 € : « La turbine fabriquée par l’entreprise bretonne Turbiwatt me coûtera, elle, environ 30.000 €. J’ai trois mètres de chute d’eau et une puissance de 12 kilowatts, ce qui devrait me permettre de revendre pour 8.000 € d’électricité par an à EDF ».
Les propriétaires de moulins ne doivent pas perdre de vue les normes environnementales, notamment sur le maintien du niveau d’eau en amont et la possibilité pour les poissons de descendre et remonter la rivière. Des vannes conçues par la société eurélienne Panavan permettent de conserver un niveau d’eau constant sans intervention humaine.
« Le coût d’installation est important, mais je l’ai rentabilisé en dix ans »
Le Moulin de Prainville, à Saint-Jean-Pierre-Fixte, fait figure d’exemple. Précurseur, Jean-Pierre Vallée y a installé une turbine en 1982 : « J’avais alors été encouragé et épaulé par la DDA et la police des Eaux. Je suis sur une petite rivière donc je produis uniquement pour ma consommation personnelle. C’est vrai que le coût d’installation est important, mais je l’ai rentabilisé en dix ans. Aujourd’hui, je parviens à produire 90 % de l’électricité nécessaire pour mon chauffage. »
Nicolas Chaize possède le Moulin Radais à Marolles-les-Buis : « Mon grand-père avait lui même posé une turbine de cinq chevaux, en 1930. Avec une puissance de 3,5 kilowatts, il subvenait alors à ses propres besoins et alimentait quatre maisons voisines dont un château ». Il estime, que le remplacement des anciens équipements de son aïeul pourrait s’inscrire dans un projet d’avenir : « La France s’est fixée un objectif de 23 % de consommation d’énergie renouvelable pour 2020. Les moulins pourraient aider à y parvenir ».
Mario Bessière
Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Condé sur Huisne Pêcheurs et kayakistes s’associent et nettoient la rivière

Condé-sur-Huisne

appma 2013

Pêcheurs et kayakistes s’associent et nettoient la rivière
Condé-sur-Huisne – 22 Octobre 2013
Collaboration efficace pour dégager la rivière. |
Les pêcheurs de l’association pour la pêche et la protection du milieu aquatique (AAPPMA) de la truite condéenne se sont regroupés avec des membres du club de canoë-kayak de Nogent-le-Rotrou pour un chantier de nettoyage musclé ce week-end dans la rivière qui est leur terrain de jeu commun.
Il a fallu utiliser le tracto pelle de la commune et un radeau du club de canoë pour dégager un embâcle important à la confluence de la Corbionne et l’Huisne.
« Il gênait les kayakistes comme les pêcheurs et les poissons », expliquait Hervé Cornic, le président qui remerciait les bénévoles pour leur aide indispensable pour enlever l’obstacle.
D’autres chantiers suivront pendant l’hiver, le calendrier sera affiché sur le local de l’association près de l’étang de la Ballastière et sur le blog de l’association latruitecondeenne.wordpress.com
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Photos de David COMMENCHAL, photographe du perche à l’occasion de l’intervention de l’ONG RAPID FRANCE sur l’Huisne du 15 au 19 juillet 2014

Visible à ce lien
David COMMENCHAL, photographe du Perche
Publié dans Uncategorized | Tagué , , | Laisser un commentaire

L’ONG Rapid France est intervenue tout au long de la semaine pour mener divers chantiers

EURE-ET-LOIR > LE PERCHE > NOGENT-LE-ROTROU 19/07/14 – 06H00

Rapid France

 

Le plus gros des chantiers a consisté a retiré les arbres tombé dans la rivière suite aux tempêtes. Photo DR – BAPTISTA Gwenael
Avant de quitter aujourd’hui leur camp de base à Rémalard, les bénévoles réunis par l’association Rapid France ont agi sur plusieurs tronçons de la rivière pour retirer de gros embâcles.
La vallée de l’Huisne n’a pas vraiment été épargnée depuis un an. Entre le passage de la mini-tornade le 26 juillet 2013, les rafales de vents de cet hiver et les fortes pluies, la rivière a subi des blessures importantes dont les traces sont toujours visibles. C’est sur ce constat que l’association Rapid France, organisation non gouvernementale (ONG) est intervenue tout au long de la semaine en déclinant le programme « Perséus », un camp aventure qui a réuni une centaine de volontaires, âgés de 18 à 35 ans.
C’est à Rémalard (Orne), sur un terrain mis à disposition par la commune que Rapid France a installé sa base. « Notre association existe depuis 2001 », explique le président Michaël Descloux. « Nous avons une équipe constituée d’une soixantaine de membres actifs qui est prête à intervenir à tous moments sur des catastrophes naturelles, pour venir en aide à la population. »
« Nous avons des médecins, des infirmiers, des ingénieurs, des spécialistes en tout genre qui se tiennent prêts à intervenir sur le terrain en 24 heures. » Récemment auprès des sinistrés des inondations en Haute-Garonne, Rapid France intervient aussi à l’international, comme lors des séismes en Iran (2003) ou Haïti (2010) ou à la suite du tsunami de 2004.
Venus de toute l’Europe
« Depuis trois ans, nous mettons en place des camps sur des week-ends prolongés ou pendant l’été pour étoffer notre réseau de volontaires », ajoute Michaël Descloux. C’est dans cet état d’esprit que l’ONG a créé ce camp à Rémalard. Une centaine de personnes y ont participé, venus de toute la France mais aussi d’Autriche, d’Italie, d’Allemagne et d’Angleterre.
Ils ont, répartis en plusieurs équipes, réalisé de nombreux chantiers sur l’Huisne, à Saint-Jean-Pierre-Fixte, Condeau, Boissy-Maugis, Saint-Germain-des-Groix… De lourds travaux qui ont pour la plupart consisté à retirer des embâcles. Des arbres tombés dans la rivière qui en perturbaient le bon écoulement.
Un groupe de volontaires qui a aussi vécu plusieurs temps forts à Rémalard puisque la vie de camp était primordiale dans ce projet. Outre la logistique, la centaine de participants y a suivi des formations de secourisme et découvert plusieurs spécialités de Rapid France. « Nous avons constamment besoin de renouveler nos équipes et de les étoffer. Des camps comme celui-ci permettent à certains volontaires très motivés de sortir du lot. »
Gwenaël Baptista
nogent@centrefrance.com
Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les touristes pourront louer des kits de pêche à Nogent-le-Rotrou

EURE-ET-LOIR > LE PERCHE > NOGENT-LE-ROTROU 08/07/14 – 19H23

Annie Sevin, président de l’office de tourisme, Marcel Tessier, président de l’AAPPMA La Nogentaise et Lucie Villette, hôtesse d’accueil dévoilent le kit pêche qui est mis à la location. - BAPTISTA Gwenael

Annie Sevin, président de l’office de tourisme, Marcel Tessier, président de l’AAPPMA La Nogentaise et Lucie Villette, hôtesse d’accueil dévoilent le kit pêche qui est mis à la location. – BAPTISTA Gwenael
 Les gardons, brèmes et autres tanches qui parcourent les cours d’eau percherons n’ont qu’à bien se tenir. En plus des mordus de pêche, ils vont devoir jouer avec les touristes en quête d’activités estivales. L’Office de tourisme de Nogent-le-Rotrou et l’association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique (AAPPMA) La Nogentaise mêlent leurs compétences pour proposer à la location des kits complets.
« Nous avions déjà initié ce partenariat en 2012 », souligne Lucie Villette, hôtesse d’accueil de l’office en charge du dossier. Avec seulement cinq locations durant l’été, l’essai n’avait pas été concluant. « Cette fois, nous mettons plus de moyens pour en faire la promotion. »
« Donner des raisons au touriste de rester plus longtemps »« L’objectif est d’étendre le choix des activités qui s’offrent aux touristes », explique Marcel Tessier, président de La Nogentaise. « On sait que les gens qui viennent chez nous sont adeptes des très courts séjours. Il faut leur donner des raisons de rester plus longtemps. »
Pour s’ouvrir davantage vers les vacanciers, le concept profite d’un dépositaire supplémentaire avec le camping municipal. « Le site est juste au bord de la rivière », souligne Lucie Villette. « Il n’y a pas d’efforts à fournir pour pratiquer. » Très complet, le kit pêche s’adresse à tous les publics. « Il n’y a pas besoin d’être spécialiste », confie Marcel Tessier. « Le matériel que nous mettons à disposition est très simple à prendre en main. »
Encore sur le banc du test, le concept doit, dans un avenir proche, s’étoffer pour devenir un véritable produit attractif. L’Office de tourisme de Nogent-le-Rotrou souhaite créer des séjours complets où des hébergements labellisés par la Fédération de pêche et des activités de loisirs seront proposés au client au sein d’un même « package ». Avec quatre gîtes et hôtels labellisés à Nogent-le-Rotrou et dans son canton, le concept semble facile à mettre en place. Il n’y a plus qu’à attendre que les touristes mordent à l’hameçon.
Gwenaël Baptista
Publié dans Uncategorized | Tagué , , | Laisser un commentaire

Entretien rivière du 14 au 19 juillet 2014

Des enlèvements d’embâcles sur l’Huisne en compagnie du canoë club de Nogent, et de  l’AAPPMA la Nogentaise ainsi que certainement  le concours de chevaux percherons aura lieu la semaine du 14 au 19 juillet 2014
Tous les bénévoles sont les bienvenus. Contact  volontaire au 02 33 73 38 96. 
Embâcle no 1  embâcle st germain

Ce diaporama nécessite JavaScript.

St germain section zb voir plan ci-dessous
Chêne couché en travers dans l’Huisne environ 10 stères de bois a sortir , Hauteur d’eau probable : basseà semi profonde en amont de l’embacle accès rive gauche :voie verte puis parcelle no: 51,52,53
accès rive droite : chemin de st germain des grois puis parcelle no: 105,106
En amont de cet embâcle jusqu’à la passerelle en béton prévoir l’évacuation de plusieurs arbres sur la berge gauche
contact propriétaire oui Mr Claude Huard
besoin embarcation: oui afin de guider les divers bois flottants et acceder à l’embacle Présence tracteur :en attente pour un débardage avec un percheron
Embâcle no 2 embâcle villeray et condeau avant le pont   

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Condeau Château de Villeray section zb
Plusieurs arbres couchés dans le lit de la rivière sous le château de villeray parcelle rive droite no 38 Les près de la Marre rive gauche
Une reconnaissance photographique permettra de sélectionner les embâcles à enlever partiellement ou totalement Hauteur d’eau probable :moyenne à haute derrière les embâcles
contact propriétaire : oui Mme Eelsen Château de Villeray,exploitant Mr Sénéchal,Mr Huard
besoin embarcation : oui
presence tracteur: possibilité tarcto pelle commune condé ou percheron ou tracteur proprietaire
Embâcle 3  embâcle condeau   

CIMG5525

Condeau en aval du confluent de la Corbionne et de l’Huisne section zc
Sur les berges de la parcelle 121,rive droite, accessible via le chemin de condeau à grilland,important
amalgame d’arbres couchés et branches formant un barrage et provoquant une forte érosion de la berge, Hauteur d’eau probable : moyenne à basse ,
contact propriétaire: oui Mr Olivier St Germain des Grois besoin embarcation: non: accès facile par la berge
Présence tracteur : oui si besoin
Matériel mis à votre disposition :
Tronçonneuse,élingue,tire fort,grapin

plan n1

 

 

 

 

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

L’AAPPMA de Condé sur Huisne s’engage pour les milieux aquatiques

L’AAPPMA de Condé sur Huisne s’engage pour les milieux aquatiques
En partenariat avec la fédération, la société de pêche de Condé sur Huisne a terminé en début d’année 2013 des plantations sur un affluent de la Corbionne. En 2011, la fédération avait réalisé sur ce ruisseau un chantier de recharge en granulat afin de créer des conditions plus favorables pour la reproduction des truites fario.
 plantations réalisées par les bénévoles - 184.1 ko
plantations réalisées par les bénévoles
L’objectif de ces plantations est de créer un ombrage de façon à réduire le réchauffement des eaux mais également le développement des plantes aquatiques. Voici un bon exemple de l’engagement des bénévoles.

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire